Voter Autrement

Présidentielles 2017

Objectifs et déroulement de l'étude

L'objectif de cette étude, et de ce site internet, est double : information du public et recherche scientifique.

Information

Le site contient des descriptions de méthodes de vote alternatives, telles que le vote par approbation (ou par assentiment), le vote par note (ou par évaluation), la méthode de Borda à classement incomplet, et le vote par élimination successive des candidats. Certaines de ces méthodes sont utilisées dans d'autres pays ; d'autres ne le sont pas à notre connaissance dans un contexte politique.

Le visiteur est invité, dans un premier temps, à imaginer comment il voterait si le président de la République française était élu suivant ces différentes techniques. Dans un deuxième temps, nous proposons aux participants d'exprimer des opinions sur les candidats de diverses manières : en les classant, en leur donnant des notes, en imaginant ce que pourrait être le second tour entre des candidats. À la différence de la précédente, cette deuxième partie se fait indépendamment de la manière dont on pourrait calculer le vainqueur de l'élection.

Pour ceux qui ne connaissent pas les différents candidats, nous fournissons sur la page des candidats les liens vers leurs sites officiels et vers les principaux moteurs de recherche d'actualité.

Recherche

Ce site a été réalisé par des scientifiques français qui cherchent à comprendre l'effet des différents modes de scrutin sur la politique. La manière dont on compte les voix a-t-elle une influence sur qui est finalement choisi ? Ces systèmes sont-ils réellement différents ? Un système est-il meilleur qu'un autre ? Pour tenter de répondre à ces questions il est indispensable de savoir comment les électeurs les utilisent et, pour cela, le plus simple est de leur demander. C'est la raison pour laquelle nous vous proposons de voter plusieurs fois, à chaque fois en vous posant la question : « Pour cette élection, comment voterais-je, personnellement, avec cette règle de vote ? »

En parallèle de cette expérimentation en ligne, une expérimentation in situ, dans des bureaux de vote, sera organisée dans cinq lieux en France (Consultez la carte pour savoir quels sont ces lieux) lors du premier tour des élections présidentielles le 23 avril 2017. Si vous désirez en savoir plus sur cette expérimentation, vous pouvez consulter le site dédié.

Données et politique de confidentialité

Ce que nous collectons

Pour les besoins de l'expérimentation, nous collectons : les réponses aux différentes méthodes de vote, aux systèmes d'expression d'opinion et au questionnaire final, ainsi que l'horodatage de toutes ces réponses. Les données recueillies sont strictement anonymes et uniquement liées à un identifiant de participant unique généré aléatoirement en début d'expérimentation. Elles sont stockées dans une base de données hébergée sur un serveur de l'Université Grenoble-Alpes et dupliquée de manière quotidienne sur un serveur hébergé par Gandi SAS, en France. Elles seront mises à disposition librement une fois l'expérimentation terminée (voir ci-dessous). Elles ne seront utilisées qu'à des fins de recherche scientifique, sans visée commerciale ni politique de notre part.

Pour des besoins d'administration technique, le serveur Apache stocke, dans des fichiers de journal, les traces de connexion à la machine, à savoir la date de connexion et l'adresse IP d'origine. Ces informations ne sont pas croisées avec les réponses au questionnaire et ces fichiers de journal ne sont pas destinés à être diffusés.

Le code de l'application (hors identifiants de connexion) est disponible sur simple demande à l'adresse de contact figurant dans le menu ci-dessus.

Mise à disposition du jeu de données

Les données relatives aux réponses collectées durant l'expérimentation seront mises à disposition en ligne dès la fin de la période électorale, c'est-à-dire après le second tour des élections législatives, afin de ne pas perturber le calendrier électoral. Ces données seront disponibles à la communauté sur ce site, et sous une licence libre dont les termes exacts sont à déterminer.

Contenu du site

Les images des candidats affichées sur le site sont toutes extraites de Wikimedia Commons, et sont toutes sous licence libre. Le logo de la page d'accueil, décliné sur les pages d'information, est une création originale des auteurs du site, et peut être réutilisé sous les termes de la licence Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un groupe de chercheurs et enseignants chercheurs en économie et en informatique issus des institutions suivantes :

Vous pouvez nous contacter directement à l'adresse e-mail suivante : experience-vote-2017@univ-grenoble-alpes.fr.

Protocole expérimental

Chaque participant à l'expérimentation passe par les étapes suivantes :

  1. méthodes de votes :
    1. bulletin vote par note ou approbation ;
    2. bulletin de vote par classement (Borda4 ou vote par élimination successive) ;
    3. second bulletin de vote par note ou approbation, sur une échelle différente du premier ;
  2. opinions sur les candidats, indépendamment de la manière dont le vainqueur est calculé ;
    1. expression d'opinion sur une échelle continue
    2. classement de paires
  3. questionnaire, afin de connaître le ressenti du participant sur les méthodes de vote et d'en savoir plus sur son profil d'électeur.

Les échelles présentées au participant pour les bulletins de vote par note sont tirées aléatoirement en début d'expérimentation parmi les échelles suivantes :

  • (0, 1, 2)
  • (0, 1, 2, 3)
  • (-1, 0, 1, 2)
  • (-1, 0, 1)
  • approbation (0, 1)

De même, le participant testera une seule méthode de vote par classement (Borda4 ou vote par élimination successive), choisie de manière aléatoire en début d'expérimentation.

Pour toutes les méthodes de vote, l'ordre dans lequel les candidats apparaissent sur l'écran est également tiré aléatoirement.

Les modes de scrutin testés

Vote par approbation

Dans ce mode de scrutin, on demande aux électeurs d'approuver des candidats. Un électeur peut approuver autant de candidats qu'il désire, et également n'en approuver aucun. Chaque fois qu'un candidat est approuvé par un électeur, il gagne un point. Le candidat ayant le plus de points gagne l'élection.

Dans notre expérimentation, l'écran qui vous est présenté pour cette méthode de vote vous demande de cocher les candidats pour les approuver, comme dans l'image suivante :

Approbation

Vote par note

Dans ce mode de scrutin, on demande aux électeurs de donner une note à chaque candidat. Il existe plusieurs variantes de ce mode de scrutin, dans lesquelles l'échelle sur laquelle les notes sont exprimées peut varier.

Dans ce mode de scrutin, on calcule le score de chaque candidat en faisant la somme des scores que chaque électeur lui donne. Le candidat ayant le score le plus élevé gagne l'élection.

Remarque : le vote par approbation peut être vu comme une forme de vote par note dans laquelle l'échelle de notes est 0, 1

Dans notre expérimentation, l'écran qui vous est présenté pour cette méthode de vote vous demande de cocher la bonne note pour chaque candidat, comme le montre l'image suivante (avec l'échelle -1, 0, 1, 2) :

Note

Vote par classement partiel, méthode Borda 4

Dans ce mode de scrutin, on demande aux électeurs de choisir 4 candidats et de les classer selon leur ordre de préférence. Le candidat classé en tête de liste gagne 4 points, celui qui est en deuxième position gagne 3 points, celui qui est en troisième position gagne 2 points, et le dernier gagne 1 point. Tous les autres candidats (ceux qui ne sont pas classés par l'électeur) ne gagnent aucun point.

Le vainqueur de l'élection est le candidat ayant totalisé le plus de points.

Pour plus d'information, voir l'article de Wikipédia consacré à cette méthode.

Dans notre expérimentation, l'écran qui vous est présenté pour cette méthode de vote vous demande de déplacer les candiats entre la liste de gauche et la liste de droite pour les classer :

Borda

Vote par classement partiel et élimination successive

Dans ce mode de scrutin, on demande aux électeurs de choisir au moins k candidats et de les classer selon leur ordre de préférence. Dans notre expérimentation, k vaut 1 ou 4 selon les participants.

Le vote d'un électeur est d'abord attribué au premier des candidats de sa liste. S'il est le candidat qui a obtenu le moins de voix, il est éliminé et le vote est donné au candidat classé deuxième sur la liste de l'électeur. Le processus d'élimination se poursuit jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un seul candidat, le vainqueur.

Ce mode de scrutin, appelé en général Scrutin à vote unique transférable (STV) est utilisé dans les élections politiques entre autres en Irlande, à Malte, en Tasmanie, en Australie, dans l'état du Maine, etc., pour l'élection d'un seul ou de plusieurs représentants dans une circonscription.. Voir l'article de Wikipédia pour plus d'information sur STV. Il est aussi appelé Ranked Choice Voting, Vote Alternatif, Instant Runoff Voting lorsque qu'il ne sert à n'élire qu'un représentant. Voir l'article de Wikipédia pour plus d'information sur le vote alternatif.

Dans notre expérimentation, l'écran qui vous est présenté pour cette méthode de vote vous demande de déplacer les candiats entre la liste de gauche et la liste de droite pour les classer :

STV

Foire Aux Questions

Ci-dessous quelques questions qui nous sont posées par le biais de l'adresse experience-vote-2017@univ-grenoble-alpes.fr, classées par thèmes : sur les méthodes de vote, sur l'anonymat des réponses et sur la communication des résultats.

Méthodes de vote

Comment prenez-vous en compte la problématique du vote blanc ?

Les méthodes de vote testées n'ont pas pour but de résoudre le « problème » du vote blanc. On peut néanmoins penser que puisqu'ils permettent tous de donner son avis avec plus d'expressivité que le scrutin majoritaire uninominal, l'électeur a un autre choix que le vote blanc ou l'abstention pour faire connaître son insatisfaction. Par exemple, un vote équivalent au vote « blanc » peut s'exprimer dans certains cas : il suffit de n'approuver aucun candidat dans le vote par approbation, ou de donner à tous les candidats la note la plus basse dans le vote par note.

Pourquoi ne testez-vous pas ma méthode de vote préférée ?

On ne peut pas tester toutes les méthodes de vote imaginées. Nous avons retenu un sous-ensemble dont les propriétés théoriques sont bien comprises pour pouvoir en tirer des enseignements pertinents. D'autres expériences en ligne testent d'autres modes de scrutins.

D'accord, mais le jugement majoritaire n'est pas testé alors c'est le seul qui résout le problème du vote utile, pourquoi ?

La méthode du jugement majoritaire n'est pas testée dans notre expérimentation car nous avons retenu des méthodes de vote qui s'expliquent et se comprennent facilement. Par exemple, on peut expliquer le vote par approbation en deux phrases simples : « Chaque fois qu'un candidat est approuvé par un électeur, il gagne un point. Le candidat ayant le plus de points gagne l'élection ». Le jugement majoritaire ne peut pas s'utiliser de manière informée sans la notion de médiane, mais aussi sans la règle de départage en cas d'égalité des mentions majoritaires, ce qui le rend difficile à expliquer. C'est important car les méthodes de vote choisies ici sont aussi testées dans le cadre d'une expérience menée dans des bureaux de vote réels.

Outre cette complexité relative, le jugement majoritaire est, comme tous les modes de scrutin, sujet à d'autres problèmes théoriques, dont, d'une certaine manière, celui du vote stratégique. Comme la recherche en théorie du choix social le montre bien, malheureusement, il n'y a pas de mode de scrutin parfait, tous sont sujets à des problèmes (pas toujours les mêmes). Encore une fois, nous ne pouvons pas tout tester. Le jugement majoritaire est testé dans d'autres expériences.

Anonymat

Si je vous envoie un message par le biais de experience-vote-2017@univ-grenoble-alpes.fr, mon vote est-il toujours anonyme ?

Oui, vos votes ne sont pas reliés au message que vous nous envoyez par e-mail. En revanche, l'avis entré dans le formulaire final est relié à votre vote, et il est anonyme.

Résultats

Pourquoi ne donnez-vous pas les résultats une fois qu'on a voté ?

Cette expérience n'est pas un sondage, elle ne vise pas à prédire le gagnant de l'élection, mais à étudier les propriétés des modes de scrutins que nous vous proposons. Nous voulons ne pas interférer avec les échéances électorales, et nous ne communiquerons sur les résultats qu'une fois passé le second tour des législatives.

Est-ce que je peux m'inscrire pour recevoir les résultats ?

Non, nous souhaitons garder le moins d'information possible sur les personnes ayant participé à l'expérience en ligne, c'est pourquoi nous ne vous demandons pas votre adresse e-mail. Mais nous diffuserons l'information par les mêmes canaux que ceux par lesquels vous avez eu connaissance de cette expérimentation, et elle saura donc vous retrouver !

Liens utiles

  • Expérimentations in-situ 2017 : le site contenant toutes les informations concernant les expérimentations in situ qui auront lieu dans cinq bureaux de vote en France lors du premier tour des élections présidentielles le 23 avril 2017.
  • Votaction 2017 : la page Facebook du collectif citoyen travaillant sur l'organisation des expérimentations in situ de Crolles et Allevard-les-Bains, dans l'Isère.
  • Vote Au Pluriel (Archive) : une expérimentation de vote en ligne réalisée par un collectif de chercheurs français et canadiens lors de l'élection présidentielle 2012, et permettant de tester plusieurs modes de scrutin : scrutins uninominaux, Vote Alternatif (correspondant au vote par élimination séquentielle dans notre expérimentation) et vote par approbation.
  • VoteFoot : site proposant de voter pour déterminer le meilleur joueur de foot 2016. Le site propose trois modes de scrutin : uninominal, vote par classement des trois meilleurs joueurs (ressemblant au mode de scrutin Borda 4, mais avec une échelle de points différente), vote par approbation.
  • La Contre Élection : site associatif proposant de voter aux élections présidentielles 2017 selon la méthode du Vote Alternatif, correspondant au vote par élimination séquentielle que nous vous proposons d'expérimenter.
  • Jugement Majoritaire 2017 : site proposant de voter aux élections présidentielles 2017 selon la méthode du jugement majoritaire.
  • Vote de Valeur : un site proposant de voter selon un mode de scrutin par note, expérimenté lors des élections présidentielles de 2012.
  • Dérangeons la Chambre : une application web de science politique créée par Raul Magni-Berton et l'agence Skoli permettant de simuler la représentation nationale et les rapports de force qu'il existerait à l'Assemblée Nationale si l'on changeait les règles de désignation des députés.
  • Whale4 : une application web qui permet à tous de créer des sondages et de voter en utilisant tout un panel de règles de vote.

Les médias en ont parlé...

L'expérimentation de vote a été relayée dans la presse écrite, radio, et télé. Voici une petite revue de presse non exhausive des diverses apparitions.